J’ai discuté avec Olivier Dosdat, masseur kinésithérapeute ayant un cabinet sur la Place Gambetta et il m’a fait une confidence que je vous livre : « Depuis septembre 2015, date à laquelle la réduction de la circulation des bus a été mise en place, les vitres du  cabinet sont beaucoup moins sales, moins noires et surtout ne vibrent plus ! »

Cependant, la pollution de proximité par les particules et le dioxyde d’azote due à la circulation des bus et des automobiles ne diminue pas de façon significative et nous devons continuer à être vigilants sur ce point.

Christine Diard