Décisions 2014 :

– Réduction du trafic de bus de 40% et mise en place d’un nouveau schéma de circulation : c‘était une condition incontournable pour la rénovation de la place.

Le nouveau réseau a été mis en service en septembre 2015.

– Production d’un rapport de la Commission d’urbanisme (A’URBA) sur le projet d’aménagement de la place Gambetta.

Le rapport a été rédigé sous la responsabilité de M. José BRANCO, architecte urbaniste prenant en compte les textes élaborés par l’association SOS place Gambetta. La possibilité d’une suppression du sens giratoire a été rajoutée.

Mise en place de la concertation publique.

La concertation a été lancée après une délibération du Conseil de CUB en date du 26/9/2014.

Calendrier officiel

– 1/2/2015: validation du pré-programme

– 3/2015: conseil de CUB: délibération d’appel à candidature

– mi-2015: appel à candidature et 1ère sélection

– juin 2015: bilan et clôture de la concertation

– fin 2015/début 2016: attribution de la maîtrise d’œuvre

– début 2018: début des travaux (sous réserve d’étude d’impact et de fouilles archéologiques)

Bordeaux Métropole est maître d’ouvrage de l’opération

– L’activité en 2014 :

Poursuite de la politique d’information et de discussion avec les élus, les cadres administratifs de la Mairie et de la CUB et les personnes et associations impliquées sur Gambetta (13 entretiens notamment avec Claire Bedora, nouvelle Directrice Territoriale du centre ville de la CUB/METROPOLE, Sylvain Schoenbaert et Anne-Laure Moniot, architectes urbanistes à la Direction de l’Aménagement de la Ville de Bordeaux, Alain Rieu, Conservateur Régional des Monuments Historiques, Christophe Duprat, Vice-Président de la CUB/METROPOLE en charge des transports, Hervé Lefèvre, Directeur de KEOLIS…et 2 conférences ont été données pour l’association.

Juin 2014 : Analyse de la place Gambetta faite dans le cadre de la révision du secteur sauvegardé. Sylvain Schoenbaert, Architecte à la Direction de l’Aménagement de laVille de Bordeaux

janvier 2015: Echanges sur les conditions d’une bonne restauration des Monuments Historiques- Alain Rieu, Conservateur régional des Monuments Historiques, et Marine Ghidionesco, Ingénieur du Patrimoine

Autres actions :

• participation du Président au CLUB UNESCO

• participation du Président au nouveau Conseil de quartier

• table ronde sur les places Saint-Michel et Gambetta à la Biennale AGORA 2014

–  Activités antérieures en 2011, 2012 et 2013

Fin 2011, l’association SOS place Gambetta se constitue en  réunissant non seulement les résidents de la place, mais aussi plus largement des Bordelais conscients  de l’échec urbain dont ils sont les spectateurs, avec ce constat de départ : la  Place Gambetta, un patrimoine architectural unique laissé à l’abandon et transformé en gare routière

–  Réalisations en 2012

Ce qui a été fait par l’association, mais également par la Mairie et par la CUB : il s’établit un dialogue constructif entre l’association « SOS place Gambetta », en intelligence avec l’association des commerçants de la place, « asso Gambetta », et les acteurs institutionnels de la Mairie et de la CUB. Le rôle de Laurence Dessertine adjointe au Maire de Bordeaux, en charge du centre-ville, est alors déterminant.

Le Président  François Diard établit des analyses avec le Maire de Bordeaux et des interlocuteurs spécifiques compétents : le Directeur territorial du centre-ville de Bordeaux, les responsables des services techniques de la Mairie et de la CUB, les responsables politiques, l’AIRAQ , pour les problèmes de pollution, le Directeur de Keolis,  concessionnaire TBC pour les problèmes de circulation. Une adhérente de l’association, vidéaste franco-américaine, Ellen Hazera, apporte un témoignage visuel  très convaincant avec une première vidéo de 6 minutes, sur la circulation place Gambetta, la concentration des arrêts de bus, l’absence totale de confort pour les voyageurs, devant attendre sur des trottoirs étroits dépourvus d’abribus,  et sur la détresse des commerçants, l’abord de leur magasin étant devenu impossible.

Les interlocuteurs prennent conscience qu’il y a un problème d’urgence à régler, avant même de penser à la réhabilitation de la place et les services techniques de la CUB travaillent sur 5 projets dont une proposition de l’association des commerçants-. Le Maire de Bordeaux invite à une réunion de concertation en juin. Près de 200 personnes y participent, et s’expriment par petits groupes, après les présentations des projets retenus par un ingénieur de la CUB. Le choix est fait de façon démocratique.

Ce qui a été fait par la CUB, résultat de la démarche initiale de l’association : juillet/août/septembre 2012,  aménagement provisoire de la place pour répondre au problème urgent de fonctionnement des commerces du trottoir Est et tenter de diminuer le nombre d’arrêts de bus et de véhicules. Ce projet est préparé en collaboration rapprochée avec les services techniques de la CUB et de la Mairie et a donc été réalisé en un délai très court de 8 mois (février à septembre) avec :

  • construction d’un quai côté Est pour libérer le trottoir et mieux accueillir les usagers de TBC
  • diminution du nombre des arrêts de bus en en redistribuant certains arêts cours Clémenceau et rue Michelet
  • mise en place d’un nouveau schéma de circulation visant à réduire le nombre de passages de véhicules
  • création de 4 espaces de manutention

 

Ce qui a été fait par l’association : une étude détaillée de la pollution aérienne et sonore.

Ellen Hazera l’accompagne en novembre 2012, avec une vidéo de 4’ où l’on peut observer le lien entre la circulation et la pollution.

Au final, le résultat : une très forte augmentation des adhérents de l’association, un courant de sympathie autour d’elle, qui suscite l’intérêt de la presse et un climat de confiance qui s’établit entre les institutions et l’association, bon préalable au projet de réhabilitation de la place.

–   Réalisations en 2013 :

Ce qui a été fait par l’association :

poursuite de la politique d’information des élus et des cadres administratifs de la Mairie et de la CUB (12 entretiens)

production de 2 documents de synthèse de la réflexion de l’association, en préparation de la rédaction de l’étude programmatique du projet de réhabilitation :

 = projet de réhabilitation de la place. Analyse de la situation et recommandations

 = étude faite par l’association à la demande de la mairie et de la CUB : quels usages attendre de la place ? Comment développer le lien social sur la place ?

A l’initiative de la Mairie, sous la présidence de Laurence Dessertine, Maire adjoint : l’association est chaque fois partenaire des réunions en la personne de son président, François Diard, ainsi que les représentants de la CUB ; le support de la réflexion se fait à partir des 2 documents de base produit par SOS  place Gambetta  : élargissement de la réflexion au conseil de quartier du centre-ville

▪ Réunion préparatoire à la Mairie (A. Juppé, L. Dessertine, A. de Bouteiller, F. Diard)

▪ Mise en place de 3 ateliers associant, sous la présidence de L. Dessertine, les services techniques de la Mairie et de la CUB (DGA et DGSI), les présidents des 2 associations Gambetta, les représentants des commissions du conseil de quartier (Aménagement des Espaces publics et Qualité de la vie)

Ce qui a été fait par l’association : une politique de communication interne suivie avec les adhérents sur le déroulement et les résultats des réunions.  Les adhésions, à la fin de l’année atteignent 200.

Résultat : validation des propositions faites par le groupe de travail Association/Mairie/CUB.

▪ 5 grandes lignes sont dégagées pour l’étude programmatique (annexe 1 p.5)

▪ 2 thèmes sont proposés pour les usages et le développement du lien social

Décision CUB-Mairie : lancement de la rédaction de l’étude programmatique pour un appel d’offre public à un concours d’architectes urbanistes.

Avant-1 Apres-1

Avant-2Apres-2

Avant-3Apres-3

 

 

Réseaux sociaux

Rejoindre l’association