Suivant une mode du XIXème siècle, un jardin à l’anglaise a été implanté au centre de cette place française avec 2 parties :

– Un centre engazonné avec des arbres centenaires dont 2 magnolias magnifiques. Ce jardin est agrémenté en son centre par un bassin avec rocailles.

– Une périphérie large avec, au contact du gazon, une allée de grave d’une largeur variable de 10 à 4m, entourée d’un trottoir planté ultérieurement de marronniers en fin de vie dont les racines ont défoncé la surface, la rendant très peu praticable et même dangereuse pour les piétons.

Cet îlot central crée un débat entre :

–  Les défenseurs d’une place à la française telle qu’elle a été créée, avec une esplanade pavée

–  Les défenseurs du maintien d’un espace vert, opposés à une solution minérale. Ils invoquent la rareté des jardins dans le centre et le charme de ce jardin anglais.

Recommandations :

Si un espace vert est maintenu :

réduire sa surface en la limitant au jardin central qui pourrait être entouré d’une grille pour lui  redonner son aspect de square

supprimer la couronne de marronniers périphériques qui sont malades, dont les racines ont défoncé la partie piétonne de moins en moins praticable, et qui masquent la visibilité des façades

cette réduction de l’ilot central permettrait l’élargissement souhaité du secteur piétonnier au niveau du trottoir périphérique le long des immeubles. Si l’élargissement est suffisant, des arbres de ville, de faible hauteur, ne gênant pas la visibilité des façades pourraient être plantés sur toute la périphérie, séparant la partie piétonne de la circulation

les entrées des anciens tunnels désaffectés dont l’utilisation actuelle est source d’insalubrité devront être supprimées

la colonne MORIS devrait être supprimée dans cette colonne classée

 

Réseaux sociaux

Rejoindre l’association