Télécharger le fichier

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

L’association SOS PLACE GAMBETTA lance un concours de photographies afin de garder trace de la place d’aujourd’hui avant le chantier.

En effet, SOS PLACE GAMBETTA s’était donné pour objectif de remettre en lumière un patrimoine architectural unique et de redonner à cette place, longtemps cœur de ville et devenue lieu de passage, sa vocation de place publique, lieu de partage.

La demande a été entendue par les décideurs politiques. Une consultation pour la rénovation de la place Gambetta a été lancée au 1er semestre 2015 et le lauréat désigné en septembre 2016 : WEST 8. Le chantier est prévu pour le 2ème semestre 2018.

Ce concours de photographies se déroulera du 3 avril au 30 juin 2017.
Du 27 septembre au 25 octobre, les photographies primées seront exposées directement sur la place jardin Gambetta.

TRACE (S) de la place Gambetta se décline à travers 3 thèmes :

  • –  Architecture et patrimoine
  • –  Le quotidien de la place
  • –  Regard insoliteLaurence Dessertine est la Présidente d’honneur du concours, la Mairie de Bordeaux apportant son soutien.Le jury est présidé par Nathalie Lamire Fabre, Arrêt sur l’Image Galerie/ Itinéraires Photographes Voyageurs.Les autres membres du jury sont :Patrick Bosc, historien
    Bernard Deubelbeiss, dessinateur
    Sabine Haristoy, architecte paysagiste de West 8 Yves Harté (journal SUD OUEST)

Vincent Monthiers, photographe Bernard Penalba, graphiste

Ce concours s’inscrit dans ce que la place Gambetta a suscité avec la création d’une association et cette attention de la Ville et de la Métropole, et le premier aboutissement d’un projet né d’abord dans le cœur des Bordelais amoureux de leur ville.
C’est qu’elle a cette beauté qui séduit (beauté passée, beauté cachée, beautés éclairs et dans notre imaginaire…), et une vie.

Elle a son histoire (borne zéro), ses cahots (la fermeture de Virgin, des marronniers qui tombent, la chaussée qui s’effondre, une boutique de kilims qui s’en va, la belle brasserie « Le Régent » aussi, des voyageurs qui à la fois l’aiment et la fuient, des commerçants qui râlent, des motos qui l’envahissent…), elle est oubliée des fêtes de la Ville (pas de musiciens, la nuit de la musique…), elle reste le cœur de ville pour toutes les « manifs », mais cela vaut le coup de raconter par l’image son histoire d’aujourd’hui, parce que s’y mêlent à la fois le bruit et la pollution du fait de son statut actuel de passage, et ses moments de partage et

d’éblouissement : le héron qui vient à la nuit observer la ronde automobile avant d’aller nicher au Jardin Public, les lumières du soir qui dorent les façades, un lien social qui avec le projet s’est créé…

L’Association SOS place Gambetta a été créée en 2011. Elle est présidée par François Diard et rassemble quelque 200 membres. Règlement du concours et renseignements complémentaires ici