Fin septembre, après la réduction de 44% du nombre de bus (effective au 1er septembre 2015), nous avons envoyé aux adhérents de l’association  un questionnaire afin de juger  leur ressenti.

30 % des personnes interrogées nous ont répondu.

Nous constatons que plus des trois quarts ressentent un apaisement significatif, 16 % un apaisement moyen. Seulement 5 % (riverains des trottoirs ouest) expriment ne pas ressentir d’apaisement.